La communauté

Nouvelles du concours, textes d'atelier, commentaires : retrouvez ici tous les écrits des autres auteurs. À vos claviers !

la note de lecture

Les notes de lecture !

par Mélanie Carpentier
Atelier: “Atelier de mars”

Un texte intrigant qui nous ramène aux vieux polars d’antan, une ambiance très littéraire et un anti-héros captivant…

Découvrir la note de lecture
Les ateliers les textes les plus populaires
03/04/17

Oeil pour oeil..

par Jyo

Réajustant ses lunettes, Adam se concentra sur la scène de...

03/04/17

La Soupe

par Kittyellow

Une odeur suffocante de fer règne dans la pièce. Les...

31/03/17

Réunion de Famille

par Delfina

Je le vis pour la première fois par la fenêtre...

Le concours nolim

Ils ont besoin de votre vote !

09/08/17

… et si c’était vous ?

Par Stefane56

L’homme n’est plus un loup pour l’homme, c’est un monstre. Le récit authentique d’un entrepreneur dont la vie bascule, victime d’une négligence.

17/07/17

L’entretien

Par Joh

Avez-vous déjà dû décider du sort de quelqu’un ? Emma doit choisir entre douze personnes mais l'entretien ne se passe pas comme prévu.

04/08/17

La tempête

Par monique

Louer un ancien pavillon de chasse pour fêter le passage à l'an 2000 en famille semblait une bonne idée qui va rapidement tourner au cauchemar.

30/06/17

Le revers de la médaille.

Par edouardpailhes

Si ces faits ne sont pas réels, ils mériteraient de l'être ! Histoire époustouflante de deux êtres Berthe et Anselme mais, pas si simple que ça!

27/07/17

Le silence est de Prudence

Par Maryan

C'est l'histoire d'une petite fille de sept ans qui a tenu un lourd secret durant dix ans... voulez-vous découvrir ce secret ?

20/07/17

En attendant Margot

Par lafeline11

Ce soir, la vie de Margot va changer. Ludo l'attend sur la plage. En proie à la confusion des sentiments, Margot doit faire des choix.

19/07/17

Vacances « Zen »

Par cs

Une destination de rêve zen ? C'est le voyage sur-mesure que propose l'agence. Mais l'expérience pourrait bien bouleverser votre vie à tout jamais.

Vous avez jusqu'au 27/09/17 pour désigner votre nouvelle préférée !

Voir toutes les nouvelles
Les ateliers

Les derniers commentaires

Fattoum à propos de Réunion de Famille

J'aime beaucoup et ravie d'être membre de ce magnifique site mes amitiés Fattoum Abidi Poétesse et écrivaine.

lakme1947 à propos de Le contrat

A ceux qui ont aimé mon texte, merci pour vos retours.

Roxane à propos de Le début du jeu

J'aime beaucoup le style.... et puis le flic qui vomit ses tripes, ça change des superhéros, félicitations.

Gilles de BERT à propos de Le contrat

J'ai aimé, comme les autres commentaires, cette ambiance de calme sans que la description soit ennuyeuse et qui abouti sur la macabre découverte. Si il s'agissait d'un début de roman le lecteur aurait envie de connaître la suite.

Morel David à propos de Le début du jeu

Que d'honneur ! Merci ! Merci pour tous les commentaires d'ailleurs ;) Il fallait en profiter, on avait une très bonne occasion d'en faire baver à un personnage ;...;

G.Sand à propos de Le début du jeu

C'est le meilleur. Style, ambiance

Elie MILREUC à propos de La Sicilienne

En plus de l'humour et du mystère, il y a le style. Imparable, implacable. Les mots, choisis, bien choisis, qui tombent dru, en rafale. Très bon.

Denys de Jovilliers à propos de Oeil pour oeil..

Brrrr, je ne me risquerais pas dans un endroit pareil ! A-t-on retrouvé la chose qui a fait ça ?

lakme1947 à propos de ECORCHE … LIVE

Ah l'hologramme, Mélenchon fait des émules? J'adore le début, surtout: " Retiré du monde, il écoute sa playlist. Quarante ans de sélection, l’œuvre de sa vie."

lakme1947 à propos de La Soupe

Ça aussi, c'est grand-guignolesque. Et les os, ils sont où les os? Sacré mixer! Sacré mystère.

Laureline à propos de Le contrat

l'horreur de la découverte est vraiment amplifiée par la tranquillité ressentie par le policier et la beauté des lieux. Le calme avant la tempête!

Imelda COURTOIS à propos de Oeil pour oeil..

Très bonne description des corps. ça fait froid dans le dos...

Imelda COURTOIS à propos de La Soupe

Ah, j'aime beaucoup ! La légiste est bien croquée et la soupe de corps c'est le genre d'idée qu'on aimerait bien avoir soi-même... Mince, la soupe, c'est fait ! Faut trouver autre chose....

lakme1947 à propos de Réunion de Famille

C'est grand-guignolesque, ce récit. Black is black....

lakme1947 à propos de Homo homini lupus est

J'aime beaucoup.

Imelda COURTOIS à propos de Le contrat

J'ai eu la chance d'y goûter il y a quelques années... Et merci pour tout ce nouveau vocabulaire !

lakme1947 à propos de Le mystère du cercueil

Vous auriez pu éviter la répétition en écrivant: " Aussitôt une colonie de vers grouillants s'en échappa.." Bon, maintenant, ce n'est pas une critique, juste un échange. J'aime bien que l'on relève mes erreurs, ce doit être mon côté maso. ( Clin d'oeil.)

lakme1947 à propos de Le contrat

J'avoue que le Perrey d'Etretat est beaucoup moins connu que la promenade des anglais. Ce n'est pas être inculte que de ne pas connaitre le perrey, la Manneporte et les caloges. Moi-même, je ne connaissais pas les bains Széchenyi. Je suis allée faire un tour du côté de wiki, merci pour cette découverte, Imelda. En photo, cet endroit est magnifique.

Minibulle à propos de Le mystère du cercueil

@lakme1947 Ouktabobo j'adore, je n'y avais pas pensé ! Pour "l'enveloppe charnelle " le corps aurait fait répétition. Concernant les liens tranchés, désolée, je ne l'ai pas vu : pour le coup, c'est bien tranché. Bien vu, merci.

Minibulle à propos de Une veillée

J'aime bien la phrase qui claque : "c'est le premier cadavre que j'ai baisé ".

Minibulle à propos de Réunion de Famille

Pour le coup, ce n'est pas la police qui va vomir, mais c'est moi. Bravo pour le noir de chez noir, et l'horreur ! les yeux déposés.... Bah !!! Je ne m'attendais pas à ça en voyant le titre, bravo pour la surprise !

Imelda COURTOIS à propos de Le contrat

Moi aussi j'aime beaucoup ce contraste entre le cadre et l'horreur de la découverte. Et je vais passer pour une inculte aussi mais j'ai eu du mal avec cette phrase qui contient trois mots "inconnus". Sinon, tout le reste donne envie de lire plus.

Imelda COURTOIS à propos de Réunion de Famille

J'aime beaucoup la mise en scène. ça amène le lecteur à se poser beaucoup de questions.

Imelda COURTOIS à propos de Une veillée

J'aime beaucoup la présentation du policier, l'originalité de son rapport avec la victime et la découverte des lieux. Concernant l'enquête je reste sur ma faim.

lakme1947 à propos de Le contrat

Le perrey est la promenade qui longe la plage de galets d'Etretat. Déformation du mot empierré. La Manneporte est l'une des arches percée dans la falaise. Une caloge est une cabane. Voilà, voilà.... Merci de votre commentaire.

Denys de Jovilliers à propos de Le contrat

J'ai aimé l'opposition entre le cadre, le caractère paisible de la pêche et la découverte qui, au-delà de son atrocité, intrigue le lecteur et le met en attente pour la suite. J'ai eu un peu de mal à comprendre la première phrase. Le perrey ?

Imelda COURTOIS à propos de Homo homini lupus est

L'écriture est fluide, très agréable à lire; Moi aussi, je suis entrée dans l'histoire dès le début. J'aime beaucoup l'image du prédateur qui devient la proie.

Laureline à propos de La Sicilienne

beaucoup d'humour et de mystère!

Laureline à propos de ECORCHE … LIVE

j'aime le ton de l'histoire et le policier est tout de suite attachant

Denys de Jovilliers à propos de Homo homini lupus est

Le texte emporte tout de suite le lecteur qui cherche à en savoir davantage. Le décor (haute montagne) est original. La première phrase est très réussie, elle est valorisée par l'alinéa qui renvoie vers le paragraphe suivant. Elle est renforcée encore par le "peut-être" de la deuxième phrase. Après, les personnages sont "campés" et la fin annonce l'enquête qui suivra. Bravo !

Denys de Jovilliers à propos de Le studio

La découverte du crime tarde un peu. La chute montre un autre aspect du personnage de Michel qui pense surtout à doubler son loyer. Vous auriez peut-être pu ouvrir sur une suite de l'histoire qui aurait frustré davantage le lecteur pour lui donner encore plus envie de lire cette suite.

Denys de Jovilliers à propos de Macabre découverte

La chute est réussie. Bon appétit ! N'hésitez pas à vous aider des correcteurs orthographiques. En fractionnant le premier paragraphe, il me semble que la progression dans la découverte macabre serait mieux soulignée.

Denys de Jovilliers à propos de Le début du jeu

La "chute", retardée par l'obscurité, est réussie.

Denys de Jovilliers à propos de ECORCHE … LIVE

Atroce mise en scène de la part du bourreau ! L'idée du hologramme est originale.

Denys de Jovilliers à propos de Combien de prédateurs ?

Vraiment sordide, avec une entrée dans le genre fantastique à la fin. Le récit intrigue et donne envie d'en savoir plus

Denys de Jovilliers à propos de L’épouvantail

La mise en scène est vraiment macabre ! J'aime la fin qui questionne sans donner de réponse.

Denys de Jovilliers à propos de Le mystère du cercueil

Le récit débute par une injonction qui met le lecteur dans le vif du sujet et donne envie d'en savoir plus. Je me suis un peu perdu dans le récit avec les différents personnages. Une étourderie pour le passé simple du 1er groupe : tira et non tirât (imparfait du subjonctif) Les détails sont vraiment morbides et c'est ce qui était demandé.

lakme1947 à propos de L’épouvantail

" A vous les noirceurs de la criminalité," qu'ils ont donné comme consigne. Bravo. Très beau noir bien profond.

lakme1947 à propos de Le mystère du cercueil

J'aime bien l'idée de la médecin qui s'appelle Tamalou. Manque plus qu'un confrère se nommant Ouktabobo. Par contre, dommage le répétition : " la gorge tranchée et Dieg qui trancha les liens. " Et puis "l'enveloppe charnelle?" Pourquoi pas le corps? tout simplement.

lakme1947 à propos de Combien de prédateurs ?

Bon début et grande frustration.... La suite, la suite....

Imelda COURTOIS à propos de Le studio

je comprends que Julien est un collègue fraîchement arrivé mais ce n'est pas explicite. Et pourquoi a -t-il gardé une clé du studio puisque c'est normalement interdit par la loi ? Qu'est-ce qui le pousse à aller chez Julien ? En tout cas, Michel est trop fort, il n'a pas vomi lui !

Imelda COURTOIS à propos de Macabre découverte

Et c'est avec cette dernière phrase que tout commença...

Imelda COURTOIS à propos de Le début du jeu

C'est vrai que ce sont de petites natures nos policiers.... J'aime beaucoup "le parfum de ceux qui meurent".

Imelda COURTOIS à propos de ECORCHE … LIVE

Excellent ! J'adore !

Imelda COURTOIS à propos de Combien de prédateurs ?

Bon courage, il y a des prédateurs qui rôdent.... surtout du côté de Szentendre (à voir, si vous ne connaissez pas et avez le temps, c'est juste à côté de Budapest...)

Benoit Brigantin à propos de Le studio

Il a la grippe le pauvre Michel ;-)

Minibulle à propos de Le studio

Il ne perd pas le nord, Michel ! son loyer doublé ! Pourquoi Michel se fait remplacer par Julien ?

Minibulle à propos de ECORCHE … LIVE

Alors là, je suis scotchée ! Bravo ! Il fallait y penser à l'hologramme ! J'ai été plongée directement dans l'histoire dès le début.

Minibulle à propos de L’épouvantail

Moi, mon épouvantail c'était un vrai :) Le vôtre est pire que le mien !

Minibulle à propos de Le mystère du cercueil

@lmeldaCOURTOIS pour "le mystère du cercueil" moi non plus je ne suis pas experte en romans policier, mais je me suis appuyée sur du vécu : les cercueils scellés, malheureusement, c'est ce qui se passe quand on le ferme et c'est bien un officier d'état civil qui le fait pas la police. Par contre, ce n'est peut-être pas de cette manière que ça s'appelle.

Benoit Brigantin à propos de Le mystère du cercueil

C'est l'officier de l'état civil qui a scellé le cercueil et pas la police. Par contre pourquoi la police est-elle là? Mystère... Joli début

Benoit Brigantin à propos de Macabre découverte

Ils sont fragiles les flics de l'atelier ;-) Attention aux accords malhabiles (brulée, étouffante, garnie...) Un peu d'air dans le texte permettrait aussi de respirer un peu mieux.

Benoit Brigantin à propos de Le début du jeu

Droit comme un tuteur dans le jardin? Etrange expression... ...donnait sur le néant... je pense. Et bien y a-t-il un flic qui ne vomit pas pendant cet atelier? Sympathique début de polar

Benoit Brigantin à propos de ECORCHE … LIVE

Meurtre en presque direct, ça fout les jetons. Mis à part l'une ou l'autre correction dans les temps c'est un excellent début

Benoit Brigantin à propos de Combien de prédateurs ?

Euh oui mais non... Je serais à Budapest la semaine prochaine... Entrée en matière plutôt solide.

Benoit Brigantin à propos de L’épouvantail

Sympathique scène de crime ;-) Entre Grangé et Chattam... Joli début.

Imelda COURTOIS à propos de Le mystère du cercueil

Je suis désolée, je ne suis pas une experte en romans policiers. Je ne comprends pas la situation. Pourquoi la police a-t-elle posé des scellés sur un cercueil ? Pourquoi revient-elle sur les lieux et force le passage ?

Morel David à propos de Deux en un

@Denys : Soit jamais, soit dans un prochain atelier. @Matthieu : Je suis curieux de savoir ce qui cloche avec la phrase de fin ;) Mais avant une explication : Le thème était "une première rencontre", alors je me suis amusé à jouer autour de cette fausse première rencontre, mais derrière ce premier plan, il y a bel et bien une première rencontre, avec Chris. Du coup j'aime bien la phrase de fin parce qu'on peut la comprendre soit comme une vraie fin (Eric retrouve la femme de son rêve, elle est magnifique, c'est cool, fin de l'atelier ^^") soit comme une ouverture. Une ouverture car Chris ne voit pas "la femme du rêve d'Eric", non, il entend une voix "envoûtante" et voit "LA déesse", et là, après cette véritable première rencontre, on peut envisager un triangle amoureux.

Amalya à propos de Rencontre explosive

La suite est toujours aussi sympa!

Imelda COURTOIS à propos de Sens dessus dessous

Merci pour vos retours, ça fait du bien !

Minibulle à propos de Rencontre explosive

Il faut aller voir mon blog pour voir la suite. La fin n'est pas encore publiée.... Surprise ! En plus le titre n'est pas le même, je l'ai appelé "A tous coeurs". http://latelierdecrituredeminibulle.blogspot.com En tout cas, merci pour le commentaire.

Parcaroli Matthieu à propos de Deux en un

J'aime beaucoup cette phrase "La lune était aussi ronde qu’un projecteur". L'idée du rêve est intéressante mais j'aime moins la phrase de fin ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de Sens dessus dessous

Agréable à lire. J'aurais aimé que l'héroïne prenne plus de temps mais il fallait aller vite ;-)

Amalya à propos de Rencontre explosive

J'aime beaucoup le style d'écriture: simple et efficace. 90 donne bien envie de connaitre la suite. Alors, comment réagit-elle?

veroniquedesboeufs à propos de Vertiges

merci pour votre lecture et vos commentaires. Ecrire une rencontre en si peu de mots, pas si facile !

ahimsha à propos de A fleur de peau.

Merci... :)

Gregory à propos de Accident de chariot

On se laisse facilement embarquer dans cette histoire. Très agréable à lire. J'aime bien le ton.

ahimsha à propos de Tellement cliché

Je suis allée fouiner sur ton blog, et voilà ce que j'ai trouvé : "Ils ont dit qu’en février c’était les crêpes ou l’amour. Eux ils voulaient de la guimauve avec le souvenir impérissable de la première rencontre. Moi je voulais les crêpes. Du coup j’étais un peu contrariée. Du coup elle est morte. Voilà. Faut pas me chercher." (je suis pliée de rire!) T'es un peu barrée (c'est un compliment hein!), ne t'arrête pas, j'adooore! :D

Denys de Jovilliers à propos de Brad Pitt et Moi

Je tombe un peu par hasard sur votre texte. Rythme, sonorités, inattendu, humour, une narratrice qui ne se prend pas au sérieux et qui en est d'autant plus sympathique ... Bravo !

Gregory à propos de Le gravier

On attend la rencontre tout le long du texte et la chute est surprenante. J'aime l'idée que le personnage soit surpris par une ancienne flamme. Un amour perdu également mais toujours en vie... Je ne sais pas si cela sera le début d'une histoire, j'aime penser que non, qu'il s'agit d'un moment fugace, d'une étincelle de bonheur dans le coeur du héros... En tout cas le texte est plaisant et nous donne envie de projeter une suite.

Gregory à propos de A fleur de peau.

J'aime beaucoup le ton et les petites notes d'humour. Un texte malicieux, on a envie d'en savoir davantage sur cette rencontre !

Gregory à propos de Loin pour lui.

Une jolie histoire et une façon originale d'aborder le thème de mois-ci ! Belle idée. J'aime beaucoup que l'on ne découvre qu'à la dernière phrase la nature de cet amour.

Gregory à propos de Petit déjeuner

Original et décalé ! Jolie surprise.

Lucyle à propos de Tellement cliché

Pour la version longue, je les poste sur mon blog étant frustrée de pas les mettre ici. Le lien est sur mon profil.

Gregory à propos de Sens dessus dessous

Très agréable à lire ! J'aime beaucoup les images et la description des sentiments, on se laisse embarquer avec plaisir par cette rencontre impromptue. Comme quoi on ne perd pas forcément son temps en réunion

Gregory à propos de Qui ne tente rien…

Je vous remercie pour vos gentils commentaires. Je suis content car vous avez relevé les points qui me tenait à coeur d'exprimer. D'ailleurs, N'hésitez pas si vous avez des conseils ou des pistes d'amélioration à me donner. Ce n'est que ma seconde participation à l'atelier.

ahimsha à propos de Tellement cliché

Merci Lucyle, c'est plus clair en effet ;) Du coup on aimerait bien lire le texte en entier ^^

Lucyle à propos de Tellement cliché

Oh mon dieu ! Merci pour tous vos supers commentaires ! Je suis très touchée que ça vous ait plu ! Merci beaucoup <3 Donc la fin ! Alors de base je suis une adepte des fins inexpliquées (que ce soit les écrire ou les lire), d'où le manque d'explication. Cependant, j'ai dû retirer plus de 1000 signes pour rentrer dans les clous (j'ai vraiment du mal à tenir sur aussi peu de signes), donc j'ai enlevé pas mal de choses qui peut-être vous aurez donné plus d'indices, et pour le coup j'en suis désolée. Sinon j'étais partie dans l'idée d'un meurtre, elle l'aurait très déçu et du coup il l'aurait tuée. C'est pour cela que j'ai décrit la rencontre de son point de vue et de manière très négative; il n'était pas autant 'dégoûté' de sa personne mais aujourd'hui il est tellement énervé contre elle que ça a altéré ses souvenirs. J'espère que ça vous a un peu plus éclairé, après c'est de l'interprétation et j'aime vraiment l'idée que vous interprétiez vous-même ce texte ;-) Et encore une fois, merci pour vos commentaires !

lakme1947 à propos de Tellement cliché

Comme vous, je n'ai pas trop compris la fin. Lucyle, s'il vous plait... Elle s'est suicidé? Oh et puis après tout, pourquoi savoir.... Le mystère est un parti-pris.

Imelda COURTOIS à propos de Tellement cliché

j'ai aimé plein de choses : des images, des répliques... Et je suis très en colère (bon, j'exagère) de ne pas avoir compris la fin. Elle s'est suicidée ? Il l'a tuée ? Je n'arrive pas à voir le lien entre le texte et la chute. Il ne me saute pas aux yeux et c'est dommage parce que je reste sur ma faim alors que j'avais déjà commencé à manger...Et je trouvais ça bon !

Imelda COURTOIS à propos de Loin pour lui.

Moi aussi, c'est le mot "émouvant" qui me vient à l'esprit.

Imelda COURTOIS à propos de Qui ne tente rien…

j'aime beaucoup la chute. J'aime beaucoup aussi la description du sentiment que l'on a quand on ne veut surtout pas perdre l'image tout en sachant qu'elle s'effacera très rapidement, quoi qu'on fasse.

ahimsha à propos de Accident de chariot

J'aime bien ce style direct, et "le pilier qui se met à bouger"... (rire) c'est top!

ahimsha à propos de Tellement cliché

Bravo pour le comique de certaines répliques, ça me plait bien! Mais on reste pantois avec cette mort inexpliquée...

ahimsha à propos de Loin pour lui.

Belle déclaration d'amour...

ahimsha à propos de Qui ne tente rien…

oh bravo, j'adore! :) ça donne envie d'en lire davantage... (il y a un goût de trop peu, c'est limite frustrant!)

ahimsha à propos de Notre deuxième rencontre

Assez alambiqué ce texte, pas facile à assimiler... (ou c'est moi qui n'ai rien compris!)

Minibulle à propos de Première rencontre…

Tout de suite, j'ai compris de quoi il s'agissait. La naissance d'un enfant.... tant de choses à dire quand on est une maman ....

Minibulle à propos de Le coup de foudre

C'est amusant, j'ai eu la même réaction, "le hangar n'est pas assez grand ... " j'ai bien aimé. Coup de foudre classique mais efficace !

Minibulle à propos de Le gravier

J'ai bien aimé, et je comprends bien cette visite au cimetière, sur la tombe de l'être aimé. C'est vrai qu'on peut être surpris par le sourire donné à un premier amour, mais c'est juste un sourire !

Minibulle à propos de Rencontre explosive

Oui je trouve aussi. Les 2000 signes sont frustrants, ce n'est pas cette fin prévue, mais je m'étais emballée, j'avais trop écrit. Le problème c'est qu'une fois mon stylo en marche, je ne le contrôle plus. Il m'a fallu retravailler mon texte pour rentrer dans les 2000 signes, et terminer "pas trop mal" mais je confirme, il est un peu goujat, et moi je lui aurai mis une claque !

lakme1947 à propos de Loin pour lui.

Joliment émouvant.

Denys de Jovilliers à propos de Accident de chariot

Circonstances de la rencontre originales.

Denys de Jovilliers à propos de Accident de chariot

Circonstances de la rencontre originales.

Denys de Jovilliers à propos de Rencontre explosive

Elle a beau provoquer, il est un peu goujat quand même, non ?

Imelda COURTOIS à propos de Cliché

moi aussi j'ai dû lire plusieurs fois pour comprendre qui était qui. J'aime beaucoup l'intervention "Et c'est comme ça que tu as rencontré maman ?". C'est original.

Imelda COURTOIS à propos de Première rencontre…

je trouve l'idée de la rencontre bébé - maman très originale. J'aurais d'ailleurs voulu garder le suspense jusqu'à la fin ou du moins un certain temps. J'aurai aimé croire à une rencontre amoureuse jusqu'au bout et paf ! finalement j'apprends que c'est un accouchement et que c'est une mère qui rencontre son enfant.

Imelda COURTOIS à propos de Le coup de foudre

J'ai adoré ce texte parce que j'ai eu l'impression de le vivre, de ressentir l'atmosphère. Je trouve les derniers mots moins forts que tout le reste du texte mais franchement j'ai beaucoup aimé.

Lucyle à propos de Vertiges

J'aime beaucoup le fait que vous ayez décrit une rencontre hasardeuse qui aurait pu s'approfondir mais que ce ne soit pas le cas dans votre texte ;-)

Lucyle à propos de Première rencontre…

Bonne idée de présenter une naissance comme rencontre pour cet atelier quand on sait combien l'amour des parents pour leurs enfants peut être sans limite.

Lucyle à propos de Le gravier

Très joli texte. En plus, je suis peut-être un peu psychopathe, mais j'adore vraiment les scènes dans les cimetières ! Je ne sais pas pourquoi, ça donne un cachet particulier que j'apprécie beaucoup. Du coup je vais farfouiller pour lire l'auteur qui vous a inspiré ;-)

Lucyle à propos de A fleur de peau.

J'aime beaucoup le début très réaliste et rythmé. C'est dommage que la contrainte de signe vous ait obligé à couper, j'avoue que j'aurais aimé en avoir plus sur cette rencontre à l'exposition =) ps : Si vous avez la version longue je suis preneuse ;-)

Denys de Jovilliers à propos de Tellement cliché

J'ai aimé le monologue, le côté lancinant du souvenir de cette rencontre presque déjà terminée avant d'avoir commencé, et tout le mystère qui entoure la femme à la robe rouge ...

Denys de Jovilliers à propos de Loin pour lui.

Très touchant. La fin suscite une belle émotion.

Denys de Jovilliers à propos de Qui ne tente rien…

Pas mal, les images, les sons, le côté très fugitif de la rencontre ...

Kanz à propos de Cliché

Mais bien sûr, quelle cruche je fais !!!! Iris est donc la soeur jumelle de Clara. Mille excuses, mais là j'apprécie d'autant mieux votre texte. L'esprit et le caractère qui prime sur le physique quand il s'agit d'une rencontre amoureuse : ça, ça me plaît ! ;)

Laureline à propos de Loin pour lui.

J'adore, c'est une très belle rencontre! Une flèche en plein coeur!

Kanz à propos de Accident de chariot

C'est ce qui s'appelle "tomber amoureuse" ! Joli texte, on a bien envie de connaître la suite de leur histoire.

Kanz à propos de Tellement cliché

La fin est vraiment déstabilisante et inattendue. Je me suis laissée prendre au piège par le cliché de la rencontre, qui se termine par tout sauf un cliché. Et c'est tant mieux !

Laureline à propos de Cliché

Ah, je me doutais bien que ce n'était pas très clair. Le personnage a un coup de foudre (sur son physique puisqu'il ne la connait pas encore) pour une fille nommée Clara mais en lui ouvrant son coeur, il se rend compte qu'elle ne lui correspond pas. Il s'avère que cette fille a une soeur jumelle (donc similaire physiquement) dont le caractère colle plus à ce qu'il souhaite. Et ce sera la mère des enfants à qui il raconte l'histoire...Zut, je ne suis pas sûre d'être beaucoup plus compréhensible! En tous cas, merci pour les commentaires.

Kanz à propos de Qui ne tente rien…

Les bruits et les sons dans tous leurs états pour nous décrire une rencontre furtive, c'est réussi ! Je croyais presque voir (ou plutôt entendre) la scène !

Kanz à propos de Notre deuxième rencontre

Un texte emprunt d'une mélancolie élégamment restituée.

Kanz à propos de Cliché

J'ai bien compris que c'est un homme qui raconte à son enfant sa rencontre avec une femme prénommée Clara (qui n'est pas la mère apparemment). Et ensuite Clara lui dit qu'elle connait quelqu'un pour lui..... C'est la dernière phrase que je n'arrête pas de retourner dans ma tête.... que vient faire la soeur jumelle en chute ? Sinon, mis à part mon manque de discernement (et je m'en excuse !) je trouve le texte joliment écrit et surtout les dialogues bien restitués, ils font naturels, avec juste la pointe d'humour qui va bien.

Denys de Jovilliers à propos de Notre deuxième rencontre

Le narrateur ou la narratrice paraît assez tourmenté par la peur de perdre l'être cher. Il en ressort l'expression d'un amour douloureux. Ce ne doit pas être évident d'écrire tout ça.

Kanz à propos de Première rencontre…

C'était plaisant de lire votre texte, l'arrivée d'un enfant est par essence la plus belle des rencontres !

Denys de Jovilliers à propos de Cliché

Je n'ai pas vu tout de suite que la rencontre était racontée au personnage qui pose la question "Et c'est comme ça que ... " mais en relisant j'ai mieux compris les articulations entre les différents personnages.

Denys de Jovilliers à propos de Petit déjeuner

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours très intéressant d'avoir des avis.

Denys de Jovilliers à propos de Vertiges

J'ai aimé l'imprévu de la rencontre et sa brièveté.

Parcaroli Matthieu à propos de Le gravier

Merci pour vos retours. J'ai longtemps hésité à situer cette rencontre dans ce lieu mais j'ai lu, il y a quelques semaines, "Alors vous ne serez plus jamais triste" de Baptiste Beaulieu qui place plusieurs de ces actions dans un cimetière (l'histoire s'y prête). C'est donc un petit clin d'oeil à cet auteur que je découvre. J'ai hésité pour la phrase "je me mis à lui raconter ma journée comme tous les jours depuis quatre semaines"...pourquoi pas quatre mois? Quatre ans? Quel est le délai de décence pour avoir le palpitant devant son premier amour? En tout cas, cet atelier aura eu du bon. Je cherchais un autre projet de roman et ce court texte m'aura mis le coup de pied aux fesses nécessaire ;-)

Denys de Jovilliers à propos de Première rencontre…

Bien vu ce choix de traiter le thème par la naissance !

Denys de Jovilliers à propos de Le coup de foudre

L'ambiance inquiétante est bien rendue

ahimsha à propos de Le gravier

Lakme, ce n'est pas une question de réalité, les romans sont imaginaires et j'adore la science fiction, mais là vu le contexte, Matthieu nous propose une chute improbable. Mais bon on va pas chipoter, ce n'est qu'un détail qui n'enlève rien à la qualité de l'écriture.

lakme1947 à propos de Le gravier

Je n'ai pas la même approche d'un texte. Quand j'ai lu Voyage au centre de la terre, entre autre, je savais que ce n'était pas vrai, mais pourtant, durant toute ma lecture j'y ai cru. Depuis quand, un texte doit-il coller à la réalité? La littérature n'est-elle pas le meilleur moyen de fuir le quotidien? Je ne demande pas à un écrit d'être crédible, mais de me faire rêver durant la lecture. Pourquoi ce monsieur, en dépit de son chagrin, n'aurait-il pas le coeur qui palpite en croisant son premier amour. Cette rencontre ne le propulse pas vers l'avenir, mais le ramène vers le passé. Enfin, c'est ainsi que j'ai ressenti ce texte.

ahimsha à propos de Petit déjeuner

Ce texte est tellement atypique et délirant que je vote haut la main!

ahimsha à propos de Amour d’enfant.

Jolie palette de tons chauds, j'aime beaucoup.

ahimsha à propos de Sens dessus dessous

Le ressenti est bien décrit, c'est vraiment agréable à lire :)

ahimsha à propos de Le gravier

Je partage le même avis qu'Imelda, on a du mal à y croire. J'ai dit ça au dernier atelier je crois (dsl), mais c'est joliment écrit :)

lakme1947 à propos de Le gravier

Je me suis laissée porter par cette histoire car finalement, il rencontre son passé, son premier baiser, celui que l'on oublie jamais. Joliment nostalgique.

Imelda COURTOIS à propos de Le gravier

Très agréable à lire, j'aime beaucoup le style. J'ai juste du mal à croire que quelqu'un qui vient tout juste de perdre son conjoint puisse avoir un battement de coeur, même très petit, pour quelqu'un d'autre. Même s'ils ne partageaient plus rien, aussi tôt, il y a un sentiment de culpabilité qui vient empêcher les sentiments d'être ressentis. C'est le seul point qui m'empêche d'être embarquée dans l'histoire.

Kanz à propos de Petit déjeuner

Un texte à mi-chemin entre poésie et surréalisme, qui bouscule les codes. J'ai passé un très bon moment à le lire.

Imelda COURTOIS à propos de Sens dessus dessous

Merci...

Kanz à propos de Amour d’enfant.

Quelle jolie rencontre ! Le personnage de la petite fille est très attachant et les différences culturelles et sociales entre les deux personnages sont bien dépeints.

Kanz à propos de Le gravier

Lieu atypique mais très intéressant à traiter pour une première rencontre. Les dialogues sont soignés et font authentique.

Kanz à propos de Sens dessus dessous

Une rencontre qui fait appel à tous les sens ! Très agréable à lire.

ahimsha à propos de Marjorie 0 Mia 1

"sans" pardon pour la coquille ^^

ahimsha à propos de Marjorie 0 Mia 1

J'espère sincèrement que ce n'est pas autobiographique... On peut être anti-St Valentin s'en tomber dans la parodie trash, mais ce n'est que mon avis ;)

lakme1947 à propos de Marjorie 0 Mia 1

Justement Ahimsha, Marjorie, le personnage, est l'anti st Valentin romantique, elle le dit. Alors dire que tous les lycéens d'aujourd'hui résonnent comme ça, non, bien sûr. Mais je suis persuadée que certaines lycéennes sont ainsi, nourries de télé-réalité, elles se figurent qu'il faut être ultra affranchies. Ce n'est pas la majorité des lycéens, du moins, comme vous, je l'espère, mais il y en a surement. Et ce texte ne prétend pas refléter la réalité, cela reste de la fiction. Quoique je me demande si le texte de Sandrine n'est pas un tout petit peu autobiographique.

ahimsha à propos de Marjorie 0 Mia 1

Pardon d'avance... mais pour moi le bémol, c'est dés la première phrase. Je n'ai encore jamais entendu des potes de lycée tenir ce genre de propos (heureusement). J'ai sans doute loupé un épisode dans l'évolution romantique de la St Valentin?

ahimsha à propos de A fleur de peau.

En effet il m'a fallu "trancher dans le vif", le texte était rejeté car trop long, dommage cette limite, ça nuit assez. Je promets de me remettre au sport, après avoir posé mes pinceaux! :)

lakme1947 à propos de Petit déjeuner

Voilà un texte gonflé.

lakme1947 à propos de Amour d’enfant.

Merci, Denys.

lakme1947 à propos de Marjorie 0 Mia 1

Bonsoir Lucyle. Là, je vous rejoins un peu. Mais Sandrine a bien réussi son coup, son texte nous fait réagir.

Denys de Jovilliers à propos de Le gravier

Les circonstances de la rencontre bousculent les stéréotypes. Original !

Denys de Jovilliers à propos de Amour d’enfant.

L'apparition, moment capital pour une première rencontre, est bien traitée en campant aussi le décor. J'ai aussi aimé l'opposition entre les deux mondes.

Denys de Jovilliers à propos de A fleur de peau.

J'aime le descriptif de l'insomnie qui précède la rencontre. J'aurais bien passé une ligne entre les deux parties, mais les possibilités de mise en page sont limitées et cela t'a peut-être gênée. P.S. A quand les cours de gym ?

Lucyle à propos de Marjorie 0 Mia 1

Je me permets de revenir, car en lisant vos retours j'ai l'impression que je me suis mal exprimée. Ce n'est pas la gifle ou la chute qui m'a moins plu (l'idée est très intéressante); c'est la façon dont c'est amené. J'ai l'impression (d'un point de vu purement subjectif) que cette partie a été moins travaillée ou expédiée trop vite à mon goût par rapport au reste ce qui me donne une impression très étrange. C'est dans sa discontinuité de rythme que ça me perturbe et que du coup j'ai un goût d'inachevé.

lakme1947 à propos de Marjorie 0 Mia 1

Nous avons tous notre "grille de lecture", Lucyle, et heureusement d'ailleurs. Contrairement à vous, j'ai bien aimé la chute qui donne tort à Marjorie et laisse entendre que celle-ci ne parvient pas à construire une histoire solide. En a-t-elle vraiment envie, d'ailleurs. Le seul petit bémol est, pour moi: " et j’ai entendu une douce voix me susurrer à l’oreille." J'aurais plutôt vu un garçon s'approcher pour l'inviter à dîner. Parce que quand une nana vient de coller la baffe du siècle à un petit connard macho, j'imagine mal un mec dans la foulée venir susurrer à l'oreille, cela suppose une certaine proximité physique que l'action ne laisse pas supposer. J'dis ça, c'est juste pour dire. Parce que j'aime bien le reste. Et pis zut, on s'en moque de l'endroit où se trouvait Marc, le principal est que ces deux-là se soient rencontrés.

Sandrine Daudeville à propos de Marjorie 0 Mia 1

Tous les commentaires sont bons à prendre Lucyle! Je vais vous décevoir, je connaissais déjà la fin, donc la gifle était voulue, anticipée, assumée et le texte n'a pas eu à subir de coupure. Le happy end était totalement volontaire. Merci pour votre appréciation sur le style vif et oral, je n'étais pas sûre d'être publiée à cause de cela ;-) je suis donc ravie simplement que Mia ait eu la chance de s'exprimer lors de cet atelier! Je vous ai donc accrochée, puis frustrée... j'aime bien, finalement vous n'êtes pas indifférente... merci encore! Et j'accepte avec plaisir les commentaires de lakme et Denys: oui, en effet, quel goujat ce type!

Lucyle à propos de Marjorie 0 Mia 1

Alors au vu des autres réactions mon commentaire va faire tâche. Mais je trouve que la fin gâche tout, à partir de la gifle. Après c'est peut être moi mais je trouve qu'il y a un maque de continuité entre les deux parties. Je sais pas si votre texte était plus long et donc les coupures ont cassé le rythme et/ou la tonalité du personnage, ou si vous vous êtes forcée à placer un happy end qui n'est pas raccord (dans son style j'entends) avec le reste du texte. Vous avez un style très vif et oral, que j'apprécie vraiment; mais la fin m'a prise au dépourvu (et pas dans le bon sens malheureusement). Et je trouve ça d'autant plus frustrant parce que j'ai vraiment accroché dès les premières lignes ! Du coup jusque la gifle c'est super pour moi =)

lakme1947 à propos de Marjorie 0 Mia 1

Ah les ravages du féminisme outrancier ! Bravo à Mia d'avoir mis les choses au poing.

Denys de Jovilliers à propos de Marjorie 0 Mia 1

Bien envoyée la gifle ! Non mais, pour qui te prend-il ?

IDay à propos de Love at first sight

Merci pour vos commentaires. C'est mon premier atelier et oui, l'idée était d'être originale alors je me suis dit "pourquoi pas?" Si le personnage vous a plu, vous pouvez le retrouver sur mon blog (il y a l'adresse dans mon profil) ;-)

Denys de Jovilliers à propos de Deux en un

Attention, jamais deux sans trois ... A quand la prochaine ?

Denys de Jovilliers à propos de De balade en ballade.

Pas mal l'arche bénie ... et aussi l'atterrissage dans le salon. On a envie d'y être !

ahimsha à propos de Petit déjeuner

En imaginant la scène, je me suis crue dans un épisode de Tex Avery (pour mon plus grand plaisir), la tartine finale en moins ;)

Lucyle à propos de Love at first sight

Un choix d'angle original pour traiter une première rencontre ! J'adhère totalement ! Et un personnage que je trouve très attachant (pour me séduire en 2000 signes c'est qu'elle a quelque chose cette Elizabeth), ce qui ne gâche rien au plaisir.

Denys de Jovilliers à propos de Sens dessus dessous

Sympa le café et les croissants !

Denys de Jovilliers à propos de Love at first sight

Pas mal l'idée d'impliquer le lecteur dans l'histoire ... C'est une façon très actuelle de traiter du sujet et de renouveler le genre !

Shan In XYZ à propos de Le parfum de la bûche

Merci pour vos commentaires, contente que mon texte vous ai plu ;)

lakme1947 à propos de Viande ou poisson?

Merci Imelda Courtois mais pour moi, le texte qui s'est vraiment démarqué est Bloody Chrismas. La preuve, il n'a qu'un commentaire. Dommage. Je ne dis pas que j'ai aimé, mais je l'ai trouvé foisonnant.

Imelda COURTOIS à propos de Viande ou poisson?

Pour moi le texte qui s'est démarqué c'est "Viande ou poisson". Alors ? Réponse lundi...

Sandrine Daudeville à propos de Une bûche pour la 15!

Vos commentaires sont intéressants! En effet la contrainte des 1500 signes est lourde, mais c'est aussi mon style de ne pas forcément introduire les dialogues. A méditer ou à assumer, en tout cas merci!

Imelda COURTOIS à propos de Un Noël en pleine campagne

Grazie mille...

Valérie à propos de Bloody Christmas

Je trouve le texte trop lourd, pourtant j'aime l'idée.

Valérie à propos de Le parfum de la bûche

Très sympa à lire. J'aime beaucoup la fin :D

Valérie à propos de Un Noël en pleine campagne

Humour caustique. J'aime beaucoup.

ahimsha à propos de Les boules…

(rire) ok ;)

Parcaroli Matthieu à propos de Les boules…

Les cons ça osent tout :-D

Imelda COURTOIS à propos de Un plan pour Noël

Tel est pris qui croyait prendre !

ahimsha à propos de Les boules…

Un ex qui imposerait sa présence en de telles circonstances?

lakme1947 à propos de Viande ou poisson?

En fait, Matthieu, la répétition du début, "manteau neigeux" est voulue. Les deux premières lignes sont les clichés maintes fois véhiculés quand on parle de Noël: "La nuit étoilée. Le manteau neigeux. Et le vieillard à barbe blanche fera sa distribution de joujoux aux enfants sages." Après intervient le stoooooooop du narrateur face à ces clichés. Ce n'est pas un romantique. Pour lui, pas de magie de Noël, c' est juste une C-F, une corvée familiale. Merci de vos critiques, elles sont constructives.

Parcaroli Matthieu à propos de L’HERITAGE

Un texte bien ironique. On s'y voit. Ecriture très cinématographique. Bravo!

Parcaroli Matthieu à propos de Viande ou poisson?

Attention aux quelques répétitions au début du texte : "neigeux", "ma femme". Quelques retours à la ligne auraient était top :-) Sinon l'idée est bonne et on comprend bien le ras le bol du narrateur.

Parcaroli Matthieu à propos de Les boules…

@ahimsha : on n'est pas obligés de croire à ce qu'on lit ;-) Et puis on ne sait pas ce qu'à pu vivre ce personnage et la relation qu'elle entretient avec sa soeur. Pas certain non plus qu'on soit tous ravis de voir son ex s'enticher de sa soeur ou de son frère et de revenir dans ce qui était son "chez lui" :-D

Imelda COURTOIS à propos de Un Noël en pleine campagne

Merci pour les derniers commentaires. ça me fait réfléchir...

ahimsha à propos de Les boules…

... C'est ce qui fait qu'on a du mal à y croire...

Parcaroli Matthieu à propos de Les boules…

L'exagération était voulue ahimsha ;-)

lakme1947 à propos de De balade en ballade.

J'aime bien le "made in quelque part du côté du soleil levant."

lakme1947 à propos de Un Noël en pleine campagne

D'accord avec vous, Ahimsha, je n'y vois aucun second degré, ce qui rend la chute ( du Père Noël) cruellement efficace. Mais chacun a sa grille de lecture, ce qui rend tout commentaire intéressant.

lakme1947 à propos de Viande ou poisson?

Je suis également végétarienne, Animsha et chez les amis, pour moi, une raclette devient une patates-party. :-D

ahimsha à propos de Un Noël en pleine campagne

Y a-t-il vraiment du second degré? ;)

ahimsha à propos de Une bûche pour la 15!

Je me suis un peu perdue avec les personnages, mais l'idée est originale :)

ahimsha à propos de Invité à comparaître

Excellent titre... Mention spéciale pour les perruches du Pérou, les chaussettes tricotées, et le kit d'épilation... :)

ahimsha à propos de L’HERITAGE

Ah Super! J'en ris encore :D

ahimsha à propos de Viande ou poisson?

J'aime beaucoup, et j'ai lu avec la banane tout du long (normal j'suis végétarienne) :)

ahimsha à propos de Le coup de gueule de Papa Santa

Le coca-cola et la villageoise, c'était bien vu :) J'aurais aimé en lire davantage...

ahimsha à propos de Les boules…

J'aime bien le rythme "saccadé", les petites phrases vives et percutantes, le petit hic c'est l'exagération dramatique de la situation...

lakme1947 à propos de Viande ou poisson?

Merci. Ah zut, pour le crocodile, je ne savais pas que c'était un légume. ;) Merci du renseignement, ça pourra toujours servir....... avec du saucisson.

Anne-Lise BOUCHUT à propos de Viande ou poisson?

ça me rappelle un jour où j'ai passé des heures à faire un osso bucco. Une des convives se révèle végétarienne mais annonce, l'air de rien, qu'elle mange du saucisson! Sinon le crocodile.... évidemment que c'est un légume!

Imelda COURTOIS à propos de L’HERITAGE

Texte très sympa aussi. J'adore l'Auvergnat russe...

Imelda COURTOIS à propos de Viande ou poisson?

J'adore. On est autour de la table avec eux...

Anne-Lise BOUCHUT à propos de Le Noël de Mémé

C'est indispensable! Si on a les roues qui couinent en plus du larsen des appareils auditifs, tout le monde aura la migraine en moins de deux.

Parcaroli Matthieu à propos de Le Noël de Mémé

L'intendant qui graisse les roues du fauteuil. C'est bon ça :-D

Parcaroli Matthieu à propos de Les boules…

Merci Lucyle ;-)

romain allemand à propos de L’aide ménagère

Merci Matthieu pour votre retour et vos encouragements. C'était la première fois que j'essayais à un thème "sociétal" et j'avoue que cela m'a inspiré. j'en profite pour vous féliciter pour "Polenta" ;-) j'espère que vous allez avoir des opportunités avec un tel prix :)

Morel David à propos de Le coup de gueule de Papa Santa

Mon commentaire aura peut-être servi aux autres. Ca m'a fait mal de couper mon texte en deux, à lui aussi d'ailleurs ^^"

Lucyle à propos de Une bûche pour la 15!

Personnellement je trouve que le début avec le dialogue est très bien, je suis tout de suite rentrée dans cette discussion. Le problème, et c'est sûrement juste pour moi, c'est la suite après le premier échange. Je me suis retrouvée un peu perdue parmi vos personnages et j'ai dû relire plusieurs fois pour remettre tout le monde à sa place. Un peu plus de contexte aurait été bienvenu pour ma part, mais je comprends tout à fait qu'il faut faire des choix pour rentrer dans le nombre de signe imposé.

Lucyle à propos de Le Noël de Mémé

J'aime vraiment ce petit monde que vous avez créé, je ne dirais pas non pour quelques lignes de plus ;-)

Lucyle à propos de Les boules…

Vu que le bouton 'Je vote' me fait la tête je me sens obligée de laisser un commentaire vide juste pour dire que j'ai aimé mais que j'ai rien à ajouter. Voilà...

Lucyle à propos de De balade en ballade.

J'aime beaucoup, mais comme cela a été dit, le texte gagnerait beaucoup être plus "aéré". Mais je ne peux pas vous en vouloir, je m'arrache moi-même les cheveux à chaque atelier pour rentrer dans le nombre de signes imposé ;-)

Imelda COURTOIS à propos de Le Noël de Mémé

Les pointes d'humour sont très subtiles. J'aime beaucoup !

ahimsha à propos de Rêves de gosse

et flûte, pardon Colson, ce com était pour moi !

ahimsha à propos de Rêves de gosse

ps : enfin pu accédé, je confirme, la correction de la mise en page et de l'orthographe fait défaut! Vraiment désolée ^^ :(

ahimsha à propos de De balade en ballade.

Merci Matthieu, impossible d'accéder au texte donc je ne peux le relire, mais à la base il était "aéré", et des points de suspension suivaient "c'est ça le monde enchanté"... Je vois que les corrections du premier "jet" n'apparaissent pas, j'imagine que le gros bug survenu en cours de validation en est la cause (?)

Parcaroli Matthieu à propos de L’aide ménagère

J'ai enfin pris le temps de lire la nouvelle que j'avais laissé ouverte dans mon navigateur internet. J'aime bien le ton employé, ainsi que le style assez fluide. Quelques retours à la ligne à conseiller. Le thème de la nouvelle résonne malheureusement avec l'actualité et j'aime les textes forts qui dénoncent le comportement de certaines entreprises. Bravo à vous !

Parcaroli Matthieu à propos de Les boules…

Merci ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de De balade en ballade.

Il y a une ambiance dans ce texte. J'aime. J'aurais vu un ? à la fin de cette phrase : "c’est ça le monde enchanté." Avec des retours à la ligne pour aérer un peu le texte ça serait parfait!

Parcaroli Matthieu à propos de Le parfum de la bûche

Lecture fluide, agréable. Idée intéressante ;-) Bravo à vous !

Parcaroli Matthieu à propos de Une bûche pour la 15!

J'aurais aimé plus de verbes pour introduire les dialogues. Commencer par un échange verbal est risqué pour être dans le récit. Dans le même temps, en 1500 signes c'est très compliqué. L'idée de Noël en juillet est très bonne ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de Un Noël en pleine campagne

Rien à dire ! Second degré à souhait ! J'adore !

Parcaroli Matthieu à propos de Le coup de gueule de Papa Santa

J'adore cette phrase : "Et il gagnera sa vie en posant pour Coca-cola, même si on voit clairement sur les photos qu’il préfère la Villageoise." Et le GPS dans le fondement ! Dommage pour les 1500 signes (tu as publié trop vite : j'ai eu le droit aux 3000 promis sur FB :-D Joyeux Noël ;-)

Imelda COURTOIS à propos de Les boules…

J'aime beaucoup !

Imelda COURTOIS à propos de Un Noël en pleine campagne

Oh, je n'avais pas vu que j'avais un commentaire ! Merci.

Lucyle à propos de Le parfum de la bûche

En vous lisant j'ai vu ma grand-mère courir entre la cuisine et la salle à manger pour satisfaire tout le monde pour ces grands repas de famille, sans profiter une seconde et se prendre toutes les remarques possibles. J'espère cependant qu'elle n'aura pas la même idée que votre personnage ;-) Bref, j'ai trouvé votre texte agréable à lire et réaliste dans un sens.

Emixam Siobud à propos de Un Noël en pleine campagne

Excellent, et encore plus savoureux à la deuxième lecture. L'équilibre entre humour et critique est parfaitement dosé. J'aime beaucoup.

Simon CLAIRE à propos de Comme dans un fauteuil

merci.

FILLASSIER Sandrine à propos de Comme dans un fauteuil

Poésie livresque toute en subtilité.

patamodeler à propos de Noah et Noé

Bonjour Yume. Je viens de lire votre texte et, effectivement, ils sont bien énigmatiques ces personnages. Par contre, je pense que vous ne m'en voudrez pas et c'est pour cela que vous nous proposez ce texte, j'ai relevé quelques fautes d’étourderies. Les relations ne l'intéress(ent) pas. à vous charme(r). (S'il) vous trouve et non pas si il. On(t) beau être différen(ts). Un différend c'est quand on n'est pas d'accord avec quelqu'un. Ne pas vous brûle(r). Vous passe(r). Quand on peut dire faire à la place d'un verbe c'est "er". Quand on peut dire fait c'est "é". Vous remarquerez que ça rime. "ez" c'est quand vous conjuguez un verbe avec le pronom vous. Faire également attention aux répétitions, deux fois le mot amis sur la même ligne. Vous pouvez utiliser un logiciel gratuit pour les repérer, il s'agit du répétoscope. Bonne continuation dans la belle aventure de l'écriture. Cordialement. Fanny

Simon CLAIRE à propos de Le tout ou la partie

Un paradoxe de force et de faiblesse, de narcissisme et d'auto-répulsion. Très fort. On a envie de voir la suite du "combat"

Jul' à propos de Le meilleur d’entre nous

Je l'avais imaginé bienveillant mais tout en me disant qu'il avait sans doute sa part de mystère, voire qu'il pouvait cacher son jeu... Bon, seule une suite pourrait nous l'apprendre. J'aime bien cette idée que nos personnages pourraient se croiser. Ma jeune femme à la fausse identité pourrait bien avoir besoin d'un bon avocat. Va savoir !!!

G.Sand à propos de Le meilleur d’entre nous

Ah bon ! Mais j'ai fait exprès de ne pas le décrire. Peut-être ai je tort. Bon, il fait 2,50 m, rachitique... Non je rigole. En fait il n'est pas bienveillant mais dans mon idée (bien qu'en fait j'ai écrit ça comme ça sans bien réfléchir) c'est plutôt un mec séduisant. Je réfléchirai à la question. Ou alors, il rencontre une jeune femme dans un motel, elle a de faux papiers, elle est plus jeune que sa carte d'identité... et... Et ? En tout cas merci.

De Paoli à propos de La pluie

Merci pour vos commentaires encourageants.

Jul' à propos de Le meilleur d’entre nous

A travers tes descriptions, on découvre les qualités du narrateur mais hélas, il n'est pas décrit physiquement, alors que son interlocuteur l'est dès le deuxième paragraphe. Et ensuite, on part déjà dans l'intrigue. L'accroche globale me semble bonne mais je regrette un peu de ne pas pouvoir visualiser à quoi ressemble cet avocat manifestement bienveillant.

Jul' à propos de Fausse identité

Merci G. Sand, pour ton commentaire encourageant.

JLavoine à propos de L’urine des Anges

Bonjour, Le portrait est bien amorcé, il y a de belles images qui nous invite à pénétrer dans l'angoisse du personnage. Pour plus d'efficacité, vous auriez peut être pu axer directement sur l'agoraphobie en sublimant cette information via des obstacles concrets (voitures, piétons qu'il croise...) tout en y liant les "tocs" auquel a recourt le personnage pour lutter contre son angoisse. Cela aurait permis de ne pas mentionner le mot "agoraphobie" et ainsi de le laisser sous entendre au lecteur. J'aurais aimé être en immersion dans les détails de sa maladie. La première personne peut-être.. (Le présent si l'action est dense ou bien l'imparfait qui permet de s’attarder sur les détails)

JLavoine à propos de La pluie

Bonjour, Votre texte m'a touché. Sensible, poétique, digne... Merci ! Bonne continuation à vous.

De Paoli à propos de La pluie

Merci beaucoup..

Yume à propos de La pluie

Bonjour, J'aime beaucoup votre texte, que je trouve très sensible. J'arrive sans peine à imaginer la scène malgré le fait qu'il n'y ait aucune description physique ! De plus, je trouve qu'il se suffit à lui-même, il n'est ni trop ni pas assez. Bravo. Je vous souhaite une bonne continuation

patamodeler à propos de L’APPARITION

Merci beaucoup Helindra d'avoir pris le temps de vous pencher sur mon texte et pour votre commentaire fort pertinent. Je garde précieusement votre explication sur la conjugaison. Vous avez raison pour les descriptions à n'en plus finir que je zappe allégrement dans mes lectures (notamment Zola). Je n'avais pas remarqué que ma phrase était si longue. En général, je suis presque trop concise. Oui, l'écriture c'est 10 % de plaisir et 90 % de travail. Depuis 3 mois, je suis dans le polissage de ma dernière fantaisie.

G.Sand à propos de Fausse identité

On voit la coupe intempestive. Mais ce n'est pas grave. Intéressant sinon, on a envie de sa voir ce qu'elle fait, pourquoi, etc. Donc, le but est atteint. Le style est sympa aussi et convient au propos

Helindra à propos de L’APPARITION

La première chose qui m'a marquée est une erreur courante: "Après qu'il ait". "Après que" introduisant une action qui a déjà eu lieu, il doit être suivit de l'indicatif et non du subjonctif, qui énonce un fait non assuré: "il faudrait qu'il aille". On dira donc "Après qu'il a", même si à l'oreille ça fait bizarre. Ensuite, je pense (mais là, c'est totalement personnel) qu'il faudrait éviter les accumulations de détails en une phrase: "Elle arbore une longue chevelure blond platine, une petite frange savamment effilée, des yeux charbonnés pire qu’un panda, un teeshirt au décolleté plongeant et laissant voir un bidon bedonnant piercé au nombril, une jupe moulante en pénurie de tissu, des bas résille sur des jambes n’ayant pas fait trembler Hollywood, des bottines à talons aiguilles vertigineux, un bras tatoué old school. " Sincèrement, je n'aurais pas eu l'imagination pour une telle description, qui donne une abondance de détails (ma bête noire) mais mettre chaque détail plus en valeur, par autre chose qu'une accumulation, permettrait de rendre le tableau encore plus vivant. Pour conclure (je n'ai malheureusement pas le temps de plus approfondir), je dirais que l'abondance de détails est là, l'idée est très intéressante et mériterait d'être développée, mais il ne faut pas hésiter à s'appesantir un peu plus sur les détails, les rendre vivants. (et là-dessus, pour avoir des idées, rien de tel que de lire les auteurs entre autre du XIXe siècle, et de lire les pages qu'on avait l'habitude de passer quand on devait les lire, les pages de descriptions.) Mais il faut continuer! "Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse, et le repolissez, Ajoutez quelquefois, et souvent effacez." Boileau, L'art Poétique

Nina à propos de La crise

Je peux très bien imaginer le personnage, même le situer dans son bureau dans le cadre de son entreprise.

romain allemand à propos de L’aide ménagère

J'ai lu votre nouvelle et j'ai beaucoup apprécié. Rythme soutenu comme la première journée de votre héroine. Une fin réussie à laquelle je ne m'attendais pas, je dois l'avouer. Ma nouvelle s'appelle "Renie ton Créateur". Vous me direz ce que vous en pensez :)

Parcaroli Matthieu à propos de L’aide ménagère

Merci encore pour les encouragements. Vous avez lu celle de cette année? J'ai vu que vous participez également : il faut que je trouve la vôtre ;-)

romain allemand à propos de Mademoiselle Madeleine GRINSEC

j'ai apprécié votre texte et la description que vous faites de votre personnage. Certaines phrases mériteraient peut-être, à mon sens, une ponctuation différente pour alléger un peu l'ensemble. Par exemple " elle s'en remplit le coeur, la tête, le corps, elle les avale, elle les déguste, les goute comme une patisserie : c'est sa religieuse au chocolat, sa saint valentin. " C'est un peu chargé. ça mériterait quelques points et une formulation différente enrichirait votre texte, selon moi. En tout cas, votre texte donne envie de lire la suite :)

romain allemand à propos de L’aide ménagère

C'est sincère et surtout l'évolution saute aux yeux. J'avais vu que vous étiez en finale la dernière fois. je vous souhaite donc la même chose pour cette édition ; )

Parcaroli Matthieu à propos de L’aide ménagère

Merci Romain (again) ;-) Le coucours JDE1 était mon premier essai à l'écriture et depuis je travaille l'écriture dès que je peux et ça fait plaisir d'avoir un retour comme le vôtre sur les progrès que j'ai pu faire. Je suis réellement touché et ça m'encourage à continuer !

romain allemand à propos de L’aide ménagère

De rien ;) je viens de lire Nonna qui confirme ma première impression sur le style. Très agréable à lire tout comme votre nouvelle. Etant un vieux de la vieille de JDE, je me rappelle de votre premier texte, époque Chattam, et votre manière d'écrire s'est réellement bonifiée :) Le style est devenu plus fluide et incisif. vos textes sont désormais plus aérés.Belle évolution

Parcaroli Matthieu à propos de L’aide ménagère

Merci Romain pour ce retour ;-)

romain allemand à propos de L’aide ménagère

J'aime bien le style et l'utilisation du dialogue pour éclairer le lecteur sur la personnalité de l'aide ménagère.

Jul' à propos de Fausse identité

Oup's, j'ai fait une mauvaise coupe, sans contrôler, dans le texte initial pour respecter la contrainte du nombre de caractères... Erreur de jeunesse !!! Toutes mes excuses pour les lectrices et lecteurs de ce texte. Mea culpa !

LuTeys à propos de L’attente

Merci beaucoup. Désolée je n'avais pas vu le commentaire. Oui j'ai tendance à manquer un peu avec les virgules.

Anna Becca à propos de Devant toi

moum

Sandra luzerne à propos de je ne suis pas moi sans toi

Merci quand même pour le commentaire. Pour les SMS justement je cherche une solution pour qu'ils soient plus visibles.

danyboutigny à propos de Brad Pitt et Moi

Bravo pour ce texte. Très original et il a le mérite d'accrocher le lecteur jusqu'au bout.

Morel David à propos de Devant toi

"J’ai laissé mes envies se décrocher de mon âme" : J'ai eu image en lisant ça. J'ai adoré.

Morel David à propos de En Harmonie avec la Mort

@Anna Becca : Merci :)

flavyakloss à propos de Dernier espoir

Merci Matthieu :)

COLSON à propos de La Traque

Non, c'est bien une incipit, le début d'une oeuvre.

Parcaroli Matthieu à propos de L’attente

Bon début. Deux trois virgules à ajouter mais envie de lire la suite.

Parcaroli Matthieu à propos de Devant toi

J'aurais aimé qu'un objet déclenche cette introspection et qu'elle aille beaucoup plus loin dans sa tristesse ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de Dernier espoir

Envie de connaître la suite ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de A la Saint-Luc, le grand truc

Bizarrement je ne sens pas beaucoup de tristesse, ni de nostalgie. J'aurais insisté sur la maladie pendant que le téléphone sonne. Première sonnerie. C'est sûrement l'hôpital... Deuxième sonnerie. Expliquer l'origine de la maladie... Troisième sonnerie. La rémission... Quatrième sonnerie... Vous avez compris le principe jusqu'au moment où votre personnage décroche et que la mauvaise nouvelle est annoncée.

Parcaroli Matthieu à propos de je ne suis pas moi sans toi

Soucis d'orthographe dans les premières lignes. De même pour les virgules, il faut laisser un espace juste après. J'aurais aimé que les SMS soient introduits par un double point pour plus de lisibilité ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de L’urine des Anges

J'aurais aimé une version à la première personne du singulier. Le sentiment d'agoraphobie aurait été, à mon sens, exacerbé.

Parcaroli Matthieu à propos de Le Principat

Il faudrait revoir la manière d'introduire et de présenter les dialogues. Plus qu'un incipit j'avais l'impression de lire une quatrième de couverture...qui donnerait envie de découvrir la suite ;-)

Mister Writer à propos de Mélanies

Merci pour votre analyse intéressante elle aussi :)

Roxane à propos de Mélanies

La toute première phrase (le sujet de l'atelier) "'Elle n’arrivait toujours pas à comprendre ce qu’il se passait. " ramène à la fin de votre texte où elle se réveille en sursaut et met quelques minutes pour remettre ses pensées en place. Je trouve la construction fort intéressante et prometteuse.

Roxane à propos de Brad Pitt et Moi

Très heureuse de vous avoir fait sourire. Merci beaucoup pour vos commentaires.

Roxane à propos de Sarah

"Le premier jour où elle l’a rencontré" ... La toute première phrase, l'incipit, d'une œuvre littéraire (soyons modeste, disons d'un texte) et c'est là le sujet de cet atelier, est à mon gout fort intrigant tout en étant simple. J'aime beaucoup votre première phrase... et le reste également (le sujet me semble intéressant).

Roxane à propos de le compositeur

Mystérieux... Voilà un texte qui commence par "il" et il ne sera jamais nommé autrement alors que les autres personnages ont des prénoms. Cela confère un petit coté mystérieux que personnellement j'aime bien et qui donne envie d'en savoir plus.

Mister Writer à propos de Mélanies

Ravi que ça vous plaise :)

Eric Charpentier à propos de Brad Pitt et Moi

C'est très ouvert et décalé. Cela me rappelle un peu "Soirée Sushi", un livre que j'avais beaucoup aimé. Il manque peut-être un marqueur au tout début pour mieux situer l'action...Si je puis dire. J'ai bien ri et cela m'a donnée envie de plus. Pour moi, c'est gagné.

Parcaroli Matthieu à propos de Mélanies

Je suis dans l'ambiance! J'attends la suite : plutôt bon signe :-D

Parcaroli Matthieu à propos de La Traque

Est-ce vraiment un incipit? ça ressemble plutôt à une nouvelle à chute, non?

COLSON à propos de La Traque

Bonjour Anna. Je vous remercie pour ce commentaire. Vous savez parfois un rêve peut devenir une réalité ;- )

Calyk à propos de Les livres

En effet , se trouve une petite chute dans cet incipit, mais la suite provoque une deuxième chute plus importante. Merci à tous pour vos conseils qui m'ont permis de reprendre ce texte.

Calyk à propos de Mauvaise journée

J' ai relevé ces fautes d'orthographe juste pour qu'elles puissent être corrigées, c 'est loin d'être une critique. Même en relisant plusieurs fois, nous en laissons tous. J'aimerais bien que l'on me les signale aussi afin que je puisse me corriger. Une petite aide n'est jamais à refuser.

Lucyle à propos de Le syndrome de Peter Pan

Merci pour vos retours ! Et je suis très heureuse d'avoir réussi à vous faire visualiser le bazar ambiant ! @ Calyk : Oui c'est exactement ça. J'ai dû faire des coupes pour rentrer dans le nombre de mots, donc ce n'est peut être plus aussi clair.

Mister Writer à propos de Mélanies

Merci pour votre retour. La suite est déjà écrite rassurez-vous :) Comme c'est mon premier gros texte j'ai vu cet atelier comme une bonne façon d'avoir un avis extérieur objectif.

Anna Becca à propos de Les livres

Les phrases sont trop courtes au début, mais sinon j'aime beaucoup la chute de votre incipit. La suite ? :)

Anna Becca à propos de La Traque

Je trouve ça dommage que ce ne sois juste qu'un rêve, vous avez réussi à me faire voyager. J'ai beaucoup aimé lire votre incipit.

Anna Becca à propos de Mélanies

Je suis frustrée de la fin de ton incipit, j'ai espéré que ce soit lui et non le signalement de la batterie faible. J'étais haletante, comme dans une sorte de curiosité intense, ce qui donne envie de lire la suite.

Anna Becca à propos de La nouvelle

On se demande comment elle l'annoncera à Mick et quelle sera sa réaction. Je trouve ton incipit intriguant, mais ce que je ne comprends pas, c'est qu'elle est partie du Quebec depuis 7 mois et elle vient de s’apercevoir de sa grossesse? C'est bien ça?

Anna Becca à propos de Le syndrome de Peter Pan

J'ai beaucoup aimé vous lire Elise Verrier, je souhaite une suite :)

Anna Becca à propos de Brad Pitt et Moi

J'aime pleurer pendant ma lecture, mais ce que j'aime encore plus, c'est rire, alors merci Roxane.

Anna Becca à propos de En Harmonie avec la Mort

Malgré la répétition de certain mot, j'ai aimé lire ton incipit que je trouve poétique.

Anna Becca à propos de La rose de mai

Je me suis déjà attachée à Marie, donc pour un incipit je trouve ça génial, bravo. En plus tu arrives à nous donner l'envie de connaitre la suite.

Reyknhart Endlessnight à propos de Sarah

Merci beaucoup pour vos commentaires constructifs, je vais corriger et peaufiner ce début. L'idée de démarrer directement et de revenir après sur les raisons est excellente, merci ! et @franceguieu, désolé pour les frissons, on m'avait déjà prévenu que la lecture de mon livre pourrait être difficile pour des parents, donc si en plus votre enfant est précoce, je comprends que ça puisse être effrayant... Au milieu de la fiction noircie et tirée à l'extrême, il y a malheureusement un petit fond autobiographique...

Roxane à propos de Brad Pitt et Moi

Grand merci à vous pour ces retours, je suis heureuse si mon texte vous a fait sourire. @Calyk : une suite ??? .... En fonction du deuxième atelier. @ Morel David : Tout d'abord MERCI pour ton vote. Effectivement, mon incipit est le " bavardage " d'une seule personne, c'est pour cette raison que je n'ai pas mis de tiret cadratin... mais elle n'est pas seule dans sa tête. Pas de paragraphe, également, car je ne voulais pas un texte trop structuré car ce qui se passe dans la tête de mon personnage ne l'est pas. Vous l'avez bien compris, mon héroïne à un "problème" avec elle-même, un indice, elle parle d'une doc (j'aurai du mettre une majuscule à Doc, je pense). Une coquille ... mince alors, j'essayerai d'être plus attentive, une autre fois. Merci de l'avoir signalée. Le découpage " Faut une fille aussi. Angélina ? Non, Moi. " ... oui c'est mieux ainsi. Merci pour vos suggestions.

Parcaroli Matthieu à propos de Nonna

@Myriam : dans le précédent commentaire j'ai noté @giacometti car le site ne faisait plus apparaître votre prénom. Désolé ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de Nonna

@Roxane : merci pour le retour. Concernant la majuscule j'ai longtemps hésité mais comme il n'y en n'a pas à maman, papa ou encore mamie j'ai laissé la minuscule. @France : merci pour le retour et pour le conseil sur la phrase un peu lourde ;-) @Giacometti : merci pour les conseils et le retour touchant. Concernant le présent c'est un choix délibéré. Le roman a une suite en cours d'écriture. Sa nonna perd la tête de doit être placée : j'ai donc voulu m'inscrire dans un présent de manière symbolique.

Morel David à propos de En Harmonie avec la Mort

Très juste France. J'aurais dû écrire "Mélodie avait son petit rituel", puisque cela ne concerne que le "Merci". Je me suis rendu compte que la version de l'incipit envoyé n'est pas celle que je souhaitais... Le personnage s'appelle Harmonie dans la version retravaillée.

giacometti à propos de La rose de mai

Je trouve aussi cet extrait efficace. On se demande ce qui est arrivé à Marie et pourquoi cette date est si importante

giacometti à propos de Nonna

L'extrait est émouvant. J'avais aussi une Nonna que j'adorais :) Mais qui n'écoutait pas Edith Piaf! Plutôt les vieilles chansons italiennes qu'elle fredonnait souvent! J'ai juste une question sur le texte : pourquoi avoir utilisé le présent? Moi, j'utilise généralement imparfait et passé simple. Je me demande si c'est un choix délibéré ou s'il n'y a pas de raison particulière.

giacometti à propos de Les livres

Je trouve qu'il y a une "chute" dans cet incipit. On se demande ce qu'est ce mystérieux objet qu'il cache, avant d'apprendre que c'est une tablette numérique. C'est intéressant. Pour les phrases courtes, c'est vrai que j'ai ressenti ça aussi. Le point est trop "brut" alors que les descriptions pourraient se regrouper. Pourquoi ne pas utiliser le point virgule? J'aime bien l'utiliser personnellement. Par exemple, dans le premier paragraphe. " La maison se dessinait au loin ; des volutes de fumée s'échappaient du toit." Cela permettrait de faire une liaison plus facile à lire :)

giacometti à propos de La nouvelle

Effectivement, il y a beaucoup de fautes d'orthographe, mais si on passe outre, je dois dire que j'aime bien le texte. On se demande comment va réagir Mick

Roxane à propos de Mauvaise journée

Que celui qui n'a jamais fait une faute de frappe, une coquille, te jette la première pierre. Perso, je garde mes cailloux dans ma poche. Et si quelqu'un te jette une pierre, ben ... ferme un œil (le gauche). Comme je l'ai écrit sur un autre commentaire... l'auteur a sans doute des raisons personnelles pour écrire ainsi. Humour décalé ... j'adore !

Calyk à propos de le compositeur

Curieuse de connaitre la suite et comprendre le lien qu'il existe entre Sarah, Dalia et le compositeur

Calyk à propos de La nouvelle

Il m’attendaiT, Des torrentS,Seul internet nous reliaiT, nous nous sommes rencontréS,notre relation était encore plus compliquéE.Cela faiT etc...je trouve en effet que cela fait pas mal de fautes d'orthographe, dommage.

Calyk à propos de Le syndrome de Peter Pan

Quelle est la touche play sur un ordinateur? Est ce la flèche pour regarder un film. Curieuse de connaître la suite

Calyk à propos de Brad Pitt et Moi

Beaucoup d'humour! Superbe, une suite?

Calyk à propos de Sarah

Juste à corriger: son caractère asSocial Sinon, il est vrai que vouloir se suicider juste pour une phrase blessante, cela semble étrange. D'autres causes peuvent être dites afin que cela soit plus plausible.Peut être par la suite?

Calyk à propos de Mauvaise journée

Juste quelques fautes d'orthographe: pliE, (se plier conjugué au présent), mes poumons Se soient vidés

Calyk à propos de Les livres

Merci En effet je peux remplacer le mot livre par roman.Les phrases sont courtes au début afin de donner un rythme soutenu. Ensuite le vagabondage via la tablette sera écrit avec des phrases plus longues. Cette personne commence juste à se servir de ce moyen pour s'évader et il lui faudra plus de temps pour partir à l'aventure. Mais peut être que je devrais les faire un peu plus longues afin de ne pas choquer le lecteur.

franceguieu à propos de Les livres

J'attends la suite car pour l'instant, certaines choses me semblent bizarre: la maison ne semble pas lui appartenir mais il y entre sans aucune sommation, trouvant ainsi la personne qu'il n'a pas vu depuis longtemps dans son lit. La phrase "Sinon il restait fidèle à lui même" ne semble pas avoir trop d'intérêt ni de lien avec la suite. Ou alors c'est le sinon qui me dérange... je ne sais pas trop! Le lien se resserre entre les 2 personnages mais on n'y participe pas? J'aimerai quelques dialogues pour mieux découvrir les personnages en même temps que leurs liens (d'amour? d'amitié? professionnels?) se resserrent.

franceguieu à propos de La nouvelle

Je suis un peu perdue... La première fois qu'ils se sont rencontrés, c'était à l'aéroport où il l'attendait avec une rose?... c'est bizarre. Il faudrait en dire un peu plus pour qu'on arrive à comprendre... Et puis, ça fait 7 mois qu'elle est partie du Quebec et elle vient tout juste de s’apercevoir qu'elle est enceinte? c'est bien ça?

franceguieu à propos de Une chemin en lacets

J'aime beaucoup. C'est très bien écrit. Très efficace!

franceguieu à propos de Le syndrome de Peter Pan

Je visualise très bien le désordre qu'il semble régner...

franceguieu à propos de Brad Pitt et Moi

Rythmé et efficace! Je ne sais pas si la 1ère phrase est super accrocheuse mais le tout m'a bien accroché (et fait sourire également).

franceguieu à propos de Sarah

Je rejoins Matthieu. Il semble y avoir un lien de cause à effet entre la réflexion de Charlotte et l'envie de suicide de Sarah. Or on imagine que c'est plus complexe que ça. Peut être vaudrait il mieux commencer l'action directement au moment où Sarah est prête à mettre fin à ses jours, quitte à revenir plus tard sur ce qui l'a poussé à cet état. En tout cas, l'histoire me fait froid dans le dos car je suis maman d'un enfant précoce et ces quelques lignes parlent d'un sujet qui hante mes nuits....

franceguieu à propos de Mauvaise journée

Merci Roxane. Oups pour l'erreur de frappe (alors que je me suis relue au moins 3 fois.... sans commentaires!!!!. Effectivement fermer un oeil pour se protéger de coups est complètement saugrenue mais c'est le but. J'ai remarqué qu'on avait parfois des réactions complètement inadaptées face à certaines situations imprévues. De plus, j'ai envie de décrire une tranche de vie par facile mais avec une certaine pointe de sarcasme, d'humour et de décalage... c'est donc pour donner un peu de ton!

franceguieu à propos de En Harmonie avec la Mort

Ça titille ma curiosité! La répétition du mot soleil ne me gène pas. D'ailleurs, je suis presque éblouie par toute la lumière et al sérénité qui se dégage du premier paragraphe... Je cherche cependant le pourquoi de la première phrase "Mélodie avait ses petits rituels". Ce qu'elle fait par la suite: se découvrir, se mettre au soleil, etc... est ce ses rituels? J'ai plus l'impression en lisant que c'est plus un instant de grâce qu'un rituel.

audreyparmentelat à propos de A l’américaine

Merci ;-)un peu de relecture sera certainement nécessaire! Je continue sur ma lancée...

Morel David à propos de Brad Pitt et Moi

C'est très sympa ! Je vote pour vous ;) J'ai l'impression que le protagoniste est en conversation avec lui-même, un peu comme s'il y avait deux personnes dans sa tête, une qui pose des questions et l'autre qui répond. "Écrire quoi ? Un incipit." Mais je m'y perds car il n'y a pas de paragraphe ni de marques de dialogue avant la dernière ligne. Peut-être que ce n'est pas le cas mais puisqu'il est question de Brad Pitt dans le texte j'ai pensé à Fight Club et à son "problème" avec lui-même. "Je m’y met,". Une petite coquille. "Faut une fille aussi, Angélina, non, Moi. " Je trouve que ça arrive un peu vite, j'aurais bien vu un découpage ici. "Faut une fille aussi. Angélina ? Non, Moi. A prendre si vous trouvez que ça en vaut la peine :) J'ai vraiment apprécié.

Parcaroli Matthieu à propos de Les livres

Répétition du mot livre et phrases trop courtes au début (à mon goût). Envie de connaître la suite.

Roxane à propos de La rose de mai

Dans un magasin où l'on ne voit d'ordinaire, que tourbillons de verdure et couleurs éclatantes, vous nous décrivez murs, étagères et présentoirs (écrus et transparents) d'une grande neutralité. C'est inhabituel, presque étrange ... sans doute avez-vous vos raisons. Ceci n'est que mon ressenti assez visuel, je l'avoue.

Roxane à propos de Mauvaise journée

Petite erreur de frappe (ça arrive à tout le monde) dans .... à genoux, les b/gras croisés .... Si j'imagine bien l'altercation, je ne comprends pas la phrase "je fais la grimace .... protéger des coups." En effet, pourquoi faire la grimace ou fermer un œil (le gauche) protège des coups ?? En espérant que la journée se passera mieux pour elle.

Roxane à propos de Nonna

Une majuscule à Nonna me semble indiquée. Intéressant, on a envie d'en savoir plus... Merci à vous.

Roxane à propos de En Harmonie avec la Mort

Réplétion également de "elle". En particulier dans ce passage où deux "elle" se suivent "....agréable avec elle. Elle avait lentement ..." . Ceci dit, on a envie de mieux connaître la personnalité de Mélodie et d'aller à sa rencontre.

Roxane à propos de Brad Pitt et Moi

J'avais également ressentie l'effet "nouvelle". Cependant si c'en était une, la chute (le réveil) serait, à mon avis, un peu facile (trop facile). J'ai laissé planer quelques indices (enfin, j'ai essayé), quand elle parle de la doc par exemple. Si vous avez adorez le début, sans doute aurez-vous envie de lire la suite. Merci Matthieu pour votre retour.

Parcaroli Matthieu à propos de Nonna

@France : merci pour le retour et je note pour la lourdeur de la phrase citée ;-)

franceguieu à propos de La rose de mai

Il y a beaucoup de choses dans cet incipit... tout est effleuré alors j'attends avec curiosité la suite pour voir comment tout ceci va prendre sens.

franceguieu à propos de Nonna

On ressent bien l'atmosphère mêlée de douce nostalgie et d'une profonde tristesse. Juste une chose la phrase "J’entends mes pas qui rebondissent sur le vieux parquet" apporte à mon sens une petite lourdeur au texte. J'imagine une phrase plus directe: mes pas rebondissent sur le vieux parquet.

franceguieu à propos de Mauvaise journée

Merci Mattieu. Effectivement, j'ai mis l'accent sur le factuel, j'ai complètement laissé de côté l'émotionnel et ça manque...

Clara Di Canto à propos de Déracinés

Merci Cerise!

Parcaroli Matthieu à propos de La nouvelle

Trop d'erreurs d'orthographe...Je reste focalisé dessus sans pouvoir juger le texte. Dommage...

Parcaroli Matthieu à propos de Le syndrome de Peter Pan

Pas grand chose à dire ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de A l’américaine

J'aime bien ce début de roman. Peut-être quelques virgules qui manquent ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de Brad Pitt et Moi

Surréaliste ! J’adore ! Dommage que ce soit plutôt une très courte nouvelle plutôt qu’un Incipit.

Parcaroli Matthieu à propos de Nonna

@David : merci pour votre retour. Pour la phrase "bancale" j'ai oublié de retirer une virgule. Pour l'utilisation du terme "grand-mère" je ne voulais pas répéter sans cesse « nonna » et « mamie » ne faisait pas couleur locale. Merci d’avoir signalé les répétitions. @Cerise : merci d’avoir signalé la coquille et pour votre compliment. Ça me touche vraiment.

Cerise RENDA à propos de Déracinés

Ce début d'histoire dont on devine qu'elle se déroule en Italie, probablement au début du 20ème siècle, fait écho à l'actualité... Pour moi, la situer dans le temps n'est pas important et n'apporterait rien de plus. L'actualité montre que l'émigration est intemporelle. En revanche, j'ai envie de savoir ce qui va advenir de cette famille, de son rêve d'un quotidien meilleur. Ce qui me parait intéressant est la confrontation entre ses espoirs et la réalité. La dernière phrase est forte, en ce sens qu'elle évoque la représentation de la France, qu'a cette famille. J'aime la sobriété du texte, de l'écriture en accord avec le propos. Les quelques répétitions (logement, jour, valises) sont effectivement à corriger.

Cerise RENDA à propos de La rose de mai

Je le trouve efficace ce début de texte. Il me donne envie de savoir à quel évènement correspond cette date, je suis curieuse de découvrir quelle est cette épreuve qui a changé Marie et lui rend la vie si difficile. Le dernier passage sur le magasin de fleurs propose une ouverture. On comprend qu'au milieu de la tourmente générée par cet évènement encore inconnu du lecteur, Marie a un métier "pansement". Le contraste entre la noirceur du début du texte et la légèreté de la fin, est intéressant. Un petit bémol, la répétition du mot "compositions".

Cerise RENDA à propos de Nonna

Je me permets de signaler une faute (coquille ?) : " comme me l’avait annoncée", annoncé ne prend pas de e.

Cerise RENDA à propos de Nonna

Merci pour ce texte très émouvant, qui m'a transportée dans la maison de ma nonna. Et les souvenirs remontent aussi pour moi...

Morel David à propos de Nonna

Il y a quelque chose qui cloche dans cette phrase : "...: assise sur le vieux canapé en velours élimé, les yeux dans le vague, fixent la télévision éteinte." De la façon dont la phrase commence il me semble qu'il faudrait accentuer le fait qu'il s'agisse de la "grand-mère" et que c'est elle qui "fixe" la télévision. Si vous souhaitez rester sur les yeux, la formulation est un peu biscornue. C'est assez étrange de ressentir autant d'amour pour ce personnage mais de ne la voir que sous la qualificatif de "grand-mère" qui est un peu froid. Attention aux répétitions de "vieux" : vieux vinyle, vieux canapé, vieux tablier. En revanche j'aime bien qu'il y ait une chute à la fin de l'incipit, ça donne envie d'en savoir plus.

Clara Di Canto à propos de Déracinés

Merci Matthieu pour ces conseils.

Parcaroli Matthieu à propos de Sarah

J'aurais aimé que l'action du départ soit située dans un lieu : cour d'école? Rue? Hall d'immeuble? Son enfance venait de s'éteindre? La raison est sûrement plus profonde que la réflexion de la jeune Charlotte. Sa précocité est évoquée, certes mais j'aurais aimé déjà en savoir plus dès les premières lignes.

Parcaroli Matthieu à propos de Mauvaise journée

Personnellement, j’aurais insisté encore plus sur ce que ressent le personnage lors des coups qu’il reçoit. Quelques virgules manquantes. Mais j’aimerais avoir la suite ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de En Harmonie avec la Mort

Attention à la répétition du mot soleil dans la première partie du texte qui apparait beaucoup de fois ;-)

Parcaroli Matthieu à propos de Déracinés

J’aime l’ambiance mais attention à certaines répétitions : « logement », « jour », « Gina »… J’aurais aimé savoir quel pays Claudio quitte même si on devine que c’est l’Italie et à quelle époque se situe l’action : 1920 ? J’aurais été à la ligne plus régulièrement : « Et depuis, il ne pensait plus qu’à cela. Partir. Faire comme ses milliers de compatriotes, qui avaient… »

Parcaroli Matthieu à propos de La rose de mai

Personnellement, j’aurais de suite attaqué par la description du magasin de fleurs en insistant sur les odeurs et les couleurs. Mettre Marie dans son ambiance de travail dès le départ. On a la description de son appartement mais on sent que son magasin est plus important que le reste ;-)

La boîte aux lettres JDE

Vous avez des questions sur le site, les ateliers ou le concours ? Glissez un mot dans la boîte aux lettres, on vous répondra très vite.

Envoyer une lettre

La communauté JDE, c’est quoi ?

Tout ce qui se dit et se fait au sein de la communauté des jeunes auteurs de JDE est ici. Commentez vos travaux et ceux des autres, échangez sur les ateliers en cours, posez-nous vos questions ou passez simplement une tête histoire de prendre l’ambiance. Toute la vie et l’effervescence de la communauté JDE est regroupée dans cet espace…

Soyez les bienvenus.  

Nos ateliers :

Voir plus

Le coup de coeur Nolim

La tresse

Laetitia Colombani

Un joli roman léger et émouvant dans lequel se mêlent, comme les mèches d’une tresse, trois histoires de femmes aux combats différents pour leur « idéal » de liberté.
Smita vit en Inde et fait partie de la caste des Dalits ou Intouchables. Elle veut tout faire pour que sa fille Lalita ait la possibilité d’avoir un avenir meilleur en l’envoyant à l’école grâce aux économies qu’elle a accumulées. Giulia, une Italienne, veut continuer à faire prospérer l’entreprise familiale de création de perruques et d’extensions. Enfin, Sarah, une brillante avocate élevant seule ses enfants doit se battre contre le cancer.

Ce livre est un hymne à la femme et donne une belle leçon de vie et de courage. À lire absolument.

Découvrir