Georges Perec à La Pléiade

Pour tout écrivain, entrer dans La Pléiade est la consécration ultime, même si bien souvent cet honneur est réalisé à titre posthume. C’est désormais le cas de Georges Perec, décédé en 1982, de voir son œuvre éditée dans le Saint-Graal des reliures. L’occasion de (re)découvrir La Disparition (roman célèbre pour ne pas contenir la lettre « e »), Un homme qui dort, La Vie mode d’emploi ou encore Tentative d’épuisement d’un lieu parisien.

Par Mélanie Carpentier

les trucs d'auteurs
13/05/16


Découvrez les trucs d’auteurs !

Dès que possible, JDE part à la rencontre des écrivains qui trustent les librairies pour comprendre comment ils travaillent. Quelles sont leurs méthodes d’écriture ? Comment parviennent-ils à venir à bout […]

Voir les trucs d'auteurs