Roman interdit…

Quand on est employé chez Google mieux vaut ne pas avoir de velléités littéraires ! En effet, au-delà du contrôle routinier des emails et autres activités sur les réseaux sociaux, le géant californien interdit contractuellement à ses salariés d’écrire de la fiction, et qui plus est de la publier, sans que le texte ait été préalablement soumis à une validation hiérarchique. Outre un renvoi sur-le-champ, déroger à cette règle peut coûter très cher en termes judiciaires.

Par Mélanie Carpentier

les trucs d'auteurs
13/05/16


Découvrez les trucs d’auteurs !

Dès que possible, JDE part à la rencontre des écrivains qui trustent les librairies pour comprendre comment ils travaillent. Quelles sont leurs méthodes d’écriture ? Comment parviennent-ils à venir à bout […]

Voir les trucs d'auteurs