02/03/17

Atelier de février : on debriefe !

L’amour. Voilà un thème qui a été exploré, trituré, décortiqué, chahuté par une foule d’écrivains, de poètes et de dramaturges…

Par David
Pour l'atelier “Atelier de février”

L’amour. Voilà un thème qui a été exploré, trituré, décortiqué, chahuté par une foule d’écrivains, de poètes et de dramaturges. Et pourtant, nous vous avons challengé en ce mois de février en vous demandant de raconter une rencontre amoureuse. La rencontre pouvait être furtive, avortée… ou pour la vie. Résultat des courses ?

 

Éclectisme quand tu nous tiens…

Les travaux reçus brillent une fois encore par leur diversité. Qui décide de raconter une rencontre amoureuse animalière. Qui fait un pas de côté pour évoquer la rencontre amoureuse entre une mère et son enfant. Qui choisit un supermarché comme cadre de son idylle naissante… Comme dans l’atelier précédent, lisez toutes les nouvelles de cet atelier pour vous rendre compte à quel point une simple consigne peut donner naissance à des textes fort différents. Que ce soit dans le processus narratif, dans la langue ou dans le registre choisi.

 

Halte aux clichés !

« Parlez-moi d’amour… Dites-moi des choses tendres… » Mais faites preuve d’originalité. C’était sans doute la plus grosse difficulté de cet atelier. Éviter les clichés de la rencontre amoureuse et le trop-plein de lyrisme qui souvent les accompagne. Cliché dans le choix de personnages trop stéréotypés. Cliché dans la langue utilisée qui peut vite dégouliner de mièvrerie. Cliché dans le déroulé de votre histoire. Une fois de plus prenez le contre-pied de ce qui est habituellement proposé. Casser les codes. Osez !

 

Des papillons dans le ventre ?

Certains d’entre vous ont très bien relevé le défi en termes de description des émotions et sentiments qui habitent un personnage au moment de la rencontre amoureuse. Vous avez utilisé une langue riche et précise. Parfois très poétique. D’autres en revanche ont multiplié les poncifs : la boule ou les papillons dans le ventre, la chaleur qui enflamme le cœur et le corps…

 

Des dialogues qui font mouche

Parler d’amour en faisant parler vos personnages. Voilà une idée qui a porté ses fruits. Certains textes ont proposé une rencontre amoureuse sous la forme d’un dialogue et ils ont parfois touché juste. Juste, parce que l’échange était dynamique, les répliques drôles ou pêchues. Un ping-pong qui relevait autant de la gymnastique intellectuelle que du romantisme et qui donnait à entendre la rencontre amoureuse plus qu’elle ne la décrivait.

 

Décrire ce que l’on aime et convoite…

Pour que le cœur de vos lecteurs palpite au rythme de celui de votre personnage qui tombe en amour, il fallait soigner la description de l’objet de ses désirs. Certains l’ont très bien fait. D’autres ont été trop timides ou avares. Comment croire qu’un personnage fait tourner la tête d’un autre personnage s’il ne le détaille pas, ne s’arrête pas sur des parties de son corps ou sur certains traits de sa personnalité ? Et là encore, halte aux clichés. Votre personnage n’est pas obligé de succomber aux charmes d’une tigresse 90-60-90 à la chevelure incandescente ou d’un grand brun portant une Rolex. Cinquante Nuances de Grey sort de ce corps !

 

On se retrouve demain et en début de semaine prochaine pour zoomer quelques textes qui se sont démarqués !

Les topos
01/12/17 - Les topos de Mélanie Carpentier

Comment atteindre l’orgasme ? Ou comment écrire une scène érotique qui marche…

En littérature, une scène érotique réussie nécessite un immense travail de fond. Elle requiert une exigence de tous les instants aussi bien au niveau narratif, descriptif que lexical. Voici cinq conseils pour atteindre l’orgasme (littéraire) !

Lire la suite