Epub Imprimer
Vote Clos
Denys de Jovilliers

La Sicilienne

Les voisines se plaignaient des odeurs et du chien. On a fini par enfoncer la porte. Le vieux était dans la cuisine. Il séchait doucement devant sa télé allumée. Il tenait encore sur sa chaise, la tête collée dans une assiette de pâtes et de sang. Ça grouillait d’asticots. Ce coup-là, on était obligés de prévenir.

Jovilliers a déboulé sur son vélo. Il n’était pas connu le moustachu, à l’époque. C’est après qu’on l’a décoré commissaire. Nous, on venait de finir le corniaud. C’était normal, il avait goûté au pépère en lui bouffant la moitié des guiboles. On avait rendu service en attendant. Jovilliers a gueulé tout de suite. Il a pris nos noms et nous a foutus dehors. On aurait bien rangé avant, tout était retourné, ça faisait désordre, mais bon …

On regardait par la fenêtre. Ça prenait des photos et ça mesurait partout. Lui, il fouinait ailleurs en suçant ses bonbons. Il a repéré le portrait, celui dans la Mustang avec les femmes du village. On aurait mieux fait de le retirer tout de suite, ça nous aurait évité des emmerdes. Elles avaient toutes écrit derrière. Enfin, presque toutes.

Après, il a trouvé la casserole. Il est venu vers nous en mâchouillant son crayon. Il voulait poser des questions. Ah ! Y faisait plus le malin ! Il était trop content de nous avoir sous la main ! En passant, il a pris le courrier. Il nous a montré la carte signée « Violetta ». Ça faisait un bout de temps qu’on voyait plus la Sicilienne. On lui a dit, il a toussé. Ça a eu l’air de l’intéresser. Il s’est gratouillé le nez, il a sorti une pomme de sa poche et il est retourné à l’intérieur en bougonnant. Et là, il a trouvé les p’tiots dans la cave de derrière, celle où y’a le puits. Mais pour le trou sous le tas de bois, on l’a su qu’après.

Il est ressorti pour l’apéro. Il nous a suivis chez Marcel. On a bu des ricards. On a trinqué. Pas lui. Il a voulu un thé, ça agace ! Après, on a mangé et il nous a parlé des autres. Nous on savait rien, du moins, c’est ce qu’on a dit.

Les ateliers JDE,
c’est quoi ?

Le seul moyen de progresser, c'est de s'entraîner ! Retrouvez tous les mois un nouvel atelier thématique. Allez, venez ! (En plus, c'est gratuit)

1. Révélation du thème
2. Envoyez votre texte qui sera soumis à la communauté
3. Likez et commentez vos textes préférés
Bonus Un ou plusieurs textes tirés au hasard feront l’objet d’une note de lecture personnalisée.

Nos ateliers :

Voir plus