Epub Imprimer
Vote Clos
lakme1947

Le contrat

Etretat émergeait de la brume. Debout sur le perrey, Adrien admirait la Manneporte drapée de cette cangue vaporeuse.
« Je vais sortir le bateau. »
Il aimait ces promenades en mer. Elle lui permettait de s’évader de son quotidien. Commissaire à la PJ de Rouen, il était confronté à la noirceur, au sordide, à la bassesse humaine .
Là, il se ressourçait. Il possédait une « Caloge » où il remisait son matériel de pêche.
Il s’éloigna de la grève à coups de rames légers, tournant le dos aux turpitudes de la vie. Ce sentiment de solitude le grisait, lui apportait la sérénité qui l’aidait à supporter son métier.
Il se retourna et embrassa du regard le spectacle grandiose d’Etretat. C’était d’une beauté à couper le souffle.
Porté par les vagues, le bateau berçait doucement Adrien perdu dans sa contemplation.
Il saisît sa canne à pêche et jeta sa ligne à la mer sans conviction. L’important n’était pas la prise mais ce bien-être qu’il éprouvait.
Il sentit une résistance et moulina sans succès. L’hameçon avait croché un obstacle. Il se pencha. Une masse incongrue flottait entre deux eaux. Il tira désespérément sur sa canne à pêche puis se pencha à nouveau. La masse était à portée de main. Il se crut plongé dans un cauchemar. De longs cheveux blonds formaient une ombrelle au-dessus cette masse.
Il attrapa un morceau de vêtement et tira. Il réussit à hisser sa prise dans le bateau qui tanguait.
Adrien regardait l’impensable. Des horreurs, dans son métier, il en avait vu beaucoup, mais là..là..
Quatre enfants, âgés 4 à 10 ans, étaient ligotés, dos à dos, pieds et mains liés. Ils avaient été jetés à la mer. Les pauvres gosses avaient péri noyés. Adrien crut lire sur leur visage la peur, le désespoir, la souffrance.
Etretat n’était plus un havre de paix. Même là, son métier le rejoignait dans ce qu’il avait de plus abject. Sur la poitrine d’un des gosses, Adrien découvrit une pancarte plastifiée. « Voilà ce qui arrive quand on ne respecte pas un contrat. »

Les ateliers JDE,
c’est quoi ?

Le seul moyen de progresser, c'est de s'entraîner ! Retrouvez tous les mois un nouvel atelier thématique. Allez, venez ! (En plus, c'est gratuit)

1. Révélation du thème
2. Envoyez votre texte qui sera soumis à la communauté
3. Likez et commentez vos textes préférés
Bonus Un ou plusieurs textes tirés au hasard feront l’objet d’une note de lecture personnalisée.

Nos ateliers :

Voir plus