Epub Imprimer
Vote Clos
Morel David

Le début du jeu

Je finissais mon service et la soirée avait été très calme. Mais au moment de partir le téléphone sonna. Un appel anonyme. Un homme, un peu trop enjoué à mon goût, m’annonçait la mort d’une vieille dame. Selon lui, crise cardiaque. Canular ou pas cette femme habitait à deux rues de chez moi alors autant y aller. Il était tard, je me consolai en pensant que ce détour me rapprochait de mon lit.

Droit comme un tuteur dans le jardin, je ne vis personne, aucun témoin. La rue n’était pas éclairée et de la maisonnette ne provenait également aucune lumière. Etrange. J’avançai. Au centre de l’encadrement de l’entrée, un rectangle noir donnant sur le néant. La porte était ouverte. « Madame Soulev ? » demandai-je. Le silence me murmura qu’il n’y avait personne, que je devais faire demi-tour. Ou était-ce le vent ? Je ne sais plus, il y avait quelque chose de bizarre dans l’atmosphère, une sensation, un pressentiment. J’entrai.

Les ténèbres, la noirceur. Inutiles interrupteurs, sans doute une coupure de secteur. Je me cognai plusieurs fois. Concentré sur la douleur, je ne perçus pas immédiatement l’odeur. Je me rappelle le couloir avec à droite, une rampe, je posai une main dessus tandis que j’appuyai l’autre sur le mur de gauche afin de me guider. Erreur. Tous deux étaient abondamment recouverts d’un liquide poisseux, épais, inattendu et rebutant. Mes sens s’éveillèrent alors et m’alertèrent. Nul besoin d’y réfléchir, je sais ce que c’est de sentir et de palper du sang. Le parfum de ceux qui meurent. Je commençai à me sentir piégé, la peur s’insinuant en moi, rongeant mon courage à chaque nouveau pas. Le silence me souffla : « Trop tard pour faire demi-tour, la fin du couloir, le début du cauchemar ». La lumière m’aveugla lorsque je pénétrai dans le salon. Et là… toute la famille. Mère terreur, fille épouvante, père massacre et grand-mère folie, tous éparpillés autour de moi. Moi, le flic, le héros… en train de vomir mes tripes sur le tapis.

Les ateliers JDE,
c’est quoi ?

Le seul moyen de progresser, c'est de s'entraîner ! Retrouvez tous les mois un nouvel atelier thématique. Allez, venez ! (En plus, c'est gratuit)

1. Révélation du thème
2. Envoyez votre texte qui sera soumis à la communauté
3. Likez et commentez vos textes préférés
Bonus Un ou plusieurs textes tirés au hasard feront l’objet d’une note de lecture personnalisée.

Nos ateliers :

Voir plus