Epub Imprimer
Vote Clos
Sandrine Daudeville

Il n’était que ça, mais il était lui.

Il n’était ni tout à fait grand ni trop petit, pas assez costaud pour attirer le regard des filles et pourtant trop gros pour leur plaire ; son visage exprimait toute la gratitude qu’il avait envers la vie, son allure était celle d’un flamant rose, saccadée, bancale, mais fière sans arrogance.
Il n’allait jamais chez le coiffeur puisque ses cheveux avaient décidé depuis sa naissance de ne pas pousser, quelques tiges lui donnaient un air ahuri qui lui servait à dissimuler toute l’intelligence dont il était capable. Apprécié de ses camarades pour sa jovialité et les blagues qu’il retenait comme personne, il se prédestinait à devenir le prochain Gad sans la morphologie longiligne et sèche mais Gad était son maître, alors voilà.
Sa bouche restait son seul abîme, sa seule tare, son complexe, l’élément de son corps qu’il voulait effacer mais qui se donnait en spectacle en continu, insolemment, vulgairement, malheureusement : son bec de lièvre détecté lors de la deuxième échographie n’avait pu être ni contourné ni opéré car le risque de déformer sa mâchoire avait effrayé sa maman et il traînait depuis sa protubérance comme un boulet de son existence, alors il souriait car il avait remarqué un jour, au détour d’une photographie qui l’avantageait, que sourire le rendait presque différent, presque normal, presque beau. Désormais, il souriait à outrance, blaguait en permanence, cherchait le rire chez les autres afin de mieux rire lui-même, et qu’on ne rit plus de lui.

Les ateliers JDE,
c’est quoi ?

Le seul moyen de progresser, c'est de s'entraîner ! Retrouvez tous les mois un nouvel atelier thématique. Allez, venez ! (En plus, c'est gratuit)

1. Révélation du thème
2. Envoyez votre texte qui sera soumis à la communauté
3. Likez et commentez vos textes préférés
Bonus Un ou plusieurs textes tirés au hasard feront l’objet d’une note de lecture personnalisée.

Nos ateliers :

Voir plus